190128_carte.jpg

Tour de Suisse en musique à la force des mollets.

Ce projet développe de nouvelles voies artistiques minimisant l’empreinte carbone. Se déplaçant à vélo, en transportant le matériel nécessaire à la tournée, les protagonistes relient les parties alémanique et francophone de la Suisse.

Lors des arrêts prévus dans 7 cantons, les bicyclettes serviront à générer l'énergie nécessaire à alimenter un système de son- le cyclotone pour amplifier les concerts. En pédalant sur scène, les spectateurs ont un retour direct sur la production d'énergie et participent au concert.

Créée à partir de parachutes récupérés posés sur une structure rigide amarrée aux remorques des vélos, la scénographie offre un abri pour la technique, les musiciens et une partie du public en cas de pluie ou de soleil. De ce lieu éphémère ainsi créé, il ne restera rien : à part le souvenir des relations humaines qu'il aura contribué à créer. Lors des différentes étapes, le duo Graf-Zitz présentera le répertoire créé juin 2019 à Genève pour guitares-arbalettes et objets du quotidien. A chaque étape, des musiciens locaux -dont de nombreux prix suisses de la musique - sont programmés et les acteurs locaux actifs dans la décroissance et la mobilité douce invités à présenter workshops ou activités. Des ateliers de construction d’instruments de musique à partir de récupération complètent le programme à Genève, Bienne et Fribourg.

Cycloton 2019 allie contenu musical de pointe et projet de société.

En montrant que la transition énergétique nécessaire est synonyme d’enrichissement social et culturel, c’est à une économie du bonheur « economy of happiness » que ce projet aspire : « la richesse locale nous épargnant la recherche de l’éternel meilleur ailleurs ».

 

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
  • slide

Création à Genève

Deux mois avant la tournée, les musiciens Béatrice Graf et Bernhard Zitz effectuent une résidence de création à Genève. Durant celle-ci, ils développent de nouveaux instruments faits d’objets récupérés, détournés de leur fonction originale. Ils créent également le répertoire de leur duo pour la tournée, dont une œuvre spécifique: « Wilhelm und die Frau » pièce pour arbalètes-guitares (Diddley bow). Cette pièce est présentée en première, lors du concert du 1er août dans le canton de Genève.

Lieux de création : AMR et Maison des habitants de L’ìlôt 13

Création à Fribourg

Pour ce tour de Suisse, Pierre Berset et Bernhard Zitz créent un soundsystem autonome, léger et mobile, intégré dans un cargovélo. Deux vélos « classiques » générateurs supplémentaires donnent de l'énergie. Agnès Collaud conçoit et réalise l‘architecture mobile et la scénographie, transportables à vélo.

Tournée en Suisse: Ligne Genève/Zürich-Fribourg

La caravane Cycloton 2019 se compose de 5 à 10 vélos transportant les composants nécessaires pour créer des événements artistiques. Elle est constituée des porteurs du projet et de bénévoles/cyclistes. Le voyage s’inscrit dans un contexte social, spatial et temporel, il devient une expérience en soi. A chaque étape, le Cyclotone-soundsystem se déploie et s’alimente par l’énergie du public.

Différents ateliers sont initiés par les protagonistes du projet et des intervenants externes. Celui organisé par la caravane à Genève, Bienne, Zurich et Fribourg, consiste en la création d’instruments de musique avec des objets de récupération, suivi d’une improvisation avec les participants de toute génération. Les intervenants locaux auront la possibilité d’intervenir par des conférences, présentations de leurs activités afin de discuter les défis de demain, autour du climat, de la mobilité, de notre consommation et du bilinguisme. Les premiers partenaires confirmés ou abordés figurent sur notre plan de tournée.

Par sa mobilité et son autonomie, ce projet permet d'activer toute sorte de site. Chaque espace devient alors propice à accueillir un événement culturel, sans besoin d'électricité ni d'infrastructure : friches urbaines, domaines agricoles, au milieu d’un marché ou d’un camping. Les ateliers, concerts et conférences sont donnés à prix libre. Cette contribution volontaire permet à chacun de s'engager selon ses possibilités, dans une démarche de diffusion plus large et d’accessibilité à l’échelle d’un quartier, d’un village.

Description du Cyclotone

Le Cyclotone est un soundsystem autonome alimenté uniquement par l’énergie musculaire. Un prototype est créé en 2012 par Pierre Berset et Bernhard Zitz pour un projet extramuros du Nouveau Monde à Fribourg. Le système de diffusion est constamment amélioré et agrandi depuis. Chaque vélo, équipé d’un alternateur, fournit 100W en moyenne. Le modèle actuel à 2 ou 3 vélos, visible ci-dessous, peut amplifier des concerts de rock/pop/jazz ou des performences musicales avec 500 auditeurs, sans concession en qualité et niveau sonores.

Le Cyclotone a assuré, depuis sa création, la sonorisation de nombreux événements, entre autres la Nuit des musées à Lausanne 2013, la Fête de la musique à Fribourg en 2016 et en 2018, le festival “ Moncor est à vous” en 2017 et en 2018, une scène au Castrum à Yverdon en 2017, ou encore le départ cycliste du Tour de Suisse, à Fribourg en 2018.

Pour la caravane du Cycloton 2019, un nouveau prototype mobile sera construit. Il consiste en deux subwoofers, deux satellites et une amplification active à 3 voix. Intégré dans un vélocargo, le système est mobile. Deux vélos générateurs fournissent l’énergie.

https://www.facebook.com/cyclotone/

https://fr-fr.facebook.com/moncorestavous

Scénographie

Les lieux d'action étant très hétéroclites, la scénographie du Cycloton 2019 crée un espace défini et participe à l'identité visuelle du projet. La forme reste proche de celle du cercle pour une maximisation de l'espace utilisable. Cette forme autonome contribue à l'idée de créer un environnement propre s’intégrant au contexte existant. L'action engendrant les liens entre habitants créent le lieu éphémère, la caravane ne fait que passer.

Concernant les matériaux des éléments scénographiques et les remorques de la caravane, la récupération est privilégiée. Ici, les tiges métalliques s'assemblent et se montent à deux personnes. Elles se fixent sur les remorques des vélos. Par dessus, une toile, faite de parachutes récupérés, permet d'offrir un abri en cas de pluie ou d'abondance de soleil, pour protéger la technique, les musiciens et éventuellement le public lors des différentes haltes. La clarté de celle-ci participe au confort du lieu. Le tout est calculé pour être le plus léger possible et s'adapter à tous types de terrain.